Vous êtes ici

Back to top

accueil en établissement : feuille de route n°2

Le Conseil départemental poursuit la concertation pour élaborer le nouveau Schéma départemental de l'autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.

Date du groupe : 22 février 2018 à 14h

L’objectif de cette seconde séance de travail est d’approfondir certains points soulevés lors de la 1ère réunion « brainstorming » pour aboutir à des pistes d’actions opérationnelles. Elle sera exclusivement consacrée au public personnes âgées.

Chaque groupe de travail traitera d’une question.

TABLE 1 : Personnalisation et qualité de l’accompagnement en EHPAD

Cet été la presse s’est faite l’écho de faits de maltraitance institutionnelle liée au manque de personnel dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), en septembre les directeurs d’EHPAD ont renouvelé leur souhait de compléter les indicateurs de coût à la place élaborés par le Département par des indicateurs mesurant la qualité du service rendu.  Dans un souci constant d’amélioration des services rendus aux usagers les plus vulnérables, les élus du Conseil départemental du Haut-Rhin ont émis le souhait qu’une réflexion soit ouverte sur la question de la qualité en EHPAD. La qualité a été retenue comme un des axes transversaux du schéma de l’autonomie.   Plus précisément la décision a été prise d’effectuer une étude auprès de tous les EHPAD haut-rhinois permettant d’objectiver la pratique des EHPAD pour assurer la qualité de l’accompagnement (en hébergement et en dépendance) pour leurs résidents.

Il s’agit de réaliser une première approche d’identification et de sélection des critères qualité les plus significatifs à mesurer et de repérer des indicateurs facilement mobilisables par les établissements. Pour faciliter le travail du groupe un document joint a été élaboré à partir des recommandations de l’ANESM.

TABLE 2 : Les EHPAD de demain :

Aujourd’hui les offres de services sur un territoire donné sont organisées en tuyau d’orgue :

  •  les services du domicile (Saad, SSIAD, …) côtoient les établissements (résidence service, résidence autonomie, EHPAD...) , le sanitaire et le médico-social ressentent un besoin impératif de mieux s’articuler
  • Et le public   ?  Il doit se sentir intégré dans un réseau

A partir de ce constat comment imaginer les établissements demain ? Plusieurs pistes sont envisageables :

  • Pour les EHPAD :
    • Des établissements qui s’inscrivent dans une filière gériatrique / sanitaire, avec un modèle d’organisation à définir selon les opérateurs présents sur le terrain, leur degré d’intégration (proposant toute la filière ou nécessitant de construire des coopérations) et le territoire à couvrir ; les GHT peuvent-ils être le cadre de cette meilleure intégration ?
    • Des établissements qui s’inscrivent dans des filières en amont de l’accueil en EHPAD, c’est la vision EHPAD plateforme de services/ centre de ressources pour des personnes dépendantes vivant à domicile et leurs aidants
    • Ces deux scénarios sont à relier à la question suivante : les EHPAD accueilleront-ils demain de plus en plus de personnes âgées très dépendantes et en particulier atteintes de maladies neurodégénératives ? et y aura-t-il encore des besoins pour les dépendances physiques, sensorielles et psychologiques ?
  • Au regard de l’évolution des résidents accueillis, en matière de ventilation des places (notamment création de PASA), est-il pertinent de poursuivre le déploiement tel qu’il a été mené jusqu’à présent ? ou créer des unités pour les personnes sans trouble des fonctions supérieures ?

 

Pour l’ensemble des participant en fin de matinée

  • Les gérontechnologies et les usages des TIC : quels retours d’expérience pour la sécurisation, le suivi des résidents et le lien social ?