Vous êtes ici

Back to top

soutien à domicile : feuille de route n°2

Le Conseil départemental poursuit la concertation pour élaborer le nouveau Schéma départemental de l'autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.

Date du groupe : 22 février 2018 à 9h

L’objectif de cette seconde séance de travail est d’approfondir certains points soulevés lors de la 1ère réunion « brainstorming » pour aboutir à des pistes d’actions opérationnelles.

Chaque groupe de travail traitera d’une question.

TABLE 1 : Pilotage de l’offre en services d’aide à domicile

La loi ASV ouvre la possibilité de signer des CPOM avec les services d’aide à domicile et a unifié le régime d’autorisation dans un objectif de pilotage de l’offre en adéquation avec les besoins. A ce stade le Département ne dispose que d’une vision partielle de l’offre en service d’aide à domicile (habilités et non habilités), et l’appréhension du besoin des personnes en services d’aide à domicile reste complexe à mesurer.

Il est proposé d’identifier les données dont disposent les services pour mieux caractériser l’offre et de qualifier plus précisément les spécificités liées aux besoins des publics ou aux zones géographiques à couvrir :

  • Effectifs (niveau de formation)
  • Périmètre d’intervention et le cas échéant particularité de ces zones géographiques (rural, urbain, zone frontalière, montagne…)
  • Public couvert (PA, PH, les deux) et spécificités
  • Aspect financier : application de tarifs différenciés en fonction des spécificités des publics, le cas échéant selon quels critères, lisibilité pour l’usager
  • Place de l’embauche directe dans le système

TABLE 2: Aides techniques et adaptation du logement

La Conférence des Financeurs de la Prévention de la Perte d’Autonomie prévoit la possibilité de financer des aides techniques individuelles. Les modalités de mise en œuvre de ce dispositif doivent encore être définies.

Par ailleurs, le Département réfléchit à l’évolution de politique en matière de logement et d’habitat. La problématique de l’adaptation du logement afin de faciliter le maintien à domicile en cas de perte d’autonomie est l’un des enjeux de cette réflexion.

  • Quelles priorités au regard des besoins de la population ? Il s’agit d’identifier les aides techniques les plus pertinentes, l’apport des solutions numériques encore peu utilisées/connues… pour répondre aux besoins liés aux actes essentiels de la vie quotidienne, de sécurisation, de confort, de lien social.
  • Quels sont les besoins des professionnels, notamment en termes d’outils pour « améliorer/faciliter » la prescription (ex : catalogue référentiel, showroom dématérialisé…)
  • Quels freins/besoins d’accompagnement en matière d’adaptation du logement ?